En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Qui sommes nous ?

Notre groupe associe des hommes et des femmes qui oeuvrent à partir des valeurs et des méthodes libertaires en faveur d'une société autogestionnaire et fédéraliste libertaire, débarrassée du capitalisme et des autoritarismes, et qui tende vers l'abolition des dominations sociales, économiques, sexuelles, raciales... Nous accueillons les personnes aux recherches semblables aux nôtres. Nous nous investissons dans des mouvements et des groupements compatibles avec nos objectifs. Nous réalisons souvent des évènements publics autour d'un livre, d'un sujet d'actualité.

Pour nous rejoindre, allez à "Nous écrire par courriel" ou cliquez ici.

Dossiers à thèmes
 ↑  
Expressions
 ↑  
Recherche
Recherche
Visites

 520728 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Nouvelles
La revue Réfractions se présente à Nimes - le 12/09/2018 @ 17:57 par WebNoMaster

Jeudi 20 septembre 2018 à 19h30

au ZO, 26 rue de l'Agau à Nimes

La revue Réfractions se présente


Jean-Jacques Gandini viendra présenter la revue Réfractions et participera à un échange en commentant sa dernière contribution à la revue: "Droit de propriété contre droit au logement".


L'analyse juridico-politique de Jean-Jacques Gandini oppose frontalement droit au logement et droit de propriété. Un recours à la théorie de l'abus de droit établit que celui qui donne un usage effectif à une chose -ici le squatter d'immeuble en état de nécessité- mérite d'être protégé par rapport à celui qui l'a laissé à l'abandon- ici le propriétaire absentéiste. C'est en l'espèce le non-usage du droit de propriété qui constitue un déni de droit alors que le logement constitue un besoin social fondamental. Il y a déjà 125 ans, Pierre Kropotkine proclamait que "l'expropriation des maisons porte en germe la révolution sociale".


Rencontre organisée par le groupe local de Réfractions.

siteon0-38e4a.jpg


Répression 2018 - le 31/08/2018 @ 09:56 par WebNoMaster

De Nimes à Lyon, la mobilisation en faveur de Moussa, le jeune guinéen honteusement expulsé par le préfet du Gard continue !

Bob, membre de notre groupe, raconte l'arrestation dont il a été victime au cours d'un rassemblement de soutien à Moussa,

Video_Bob.PNG


rassemblement migarnts 17 mars 2018 Nimes - le 24/03/2018 @ 17:36 par WebNoMaster

SAMEDI 17 MARS 2018 Place de l'horloge à Nimes (30) à 11h00


Avec le soutien du groupe Gard-Vaucluse de la Fédération Anarchiste

Les « Etats Généraux des Migrations » est un processus lancé en 2017. Depuis plusieurs mois, des centaines d’acteurs locaux et nationaux en France et dans le Gard présents sur le terrain aux côtés des migrants, demandent :

  • un changement radical de la politique migratoire française et européenne

  • la mise en place d’une véritable concertation de la société civile, associant l’ensemble des ministères, car il n’est pas normal que le ministère de l’Intérieur soit le seul en charge de cette question qui concerne aussi les ministères du Travail, de la Santé, du Logement,…

Or depuis que le nouveau gouvernement est en place, force est de constater que la politique à l’œuvre repose sur une volonté de tri entre migrants, et le plus en amont possible voire même largement en dehors des frontières de l’Europe. Le but évident est d’en exclure une grande majorité du droit de séjour en France. Cela passe aussi, sur le territoire national, par une chasse aux migrants et un harcèlement accru des citoyens et associations qui sont à leurs côtés.

Face à l’absence de réponse du président de la République et du gouvernement à notre appel pour une concertation, nous avons décidé de lancer les États Généraux des Migrations pour construire là où les politiques migratoires détruisent :

  • construire un contre-pouvoir rassemblant autant d’acteurs de la société civile que possible pour dénoncer les situations inacceptables qui ont cours sur le territoire français et se mobiliser par rapport au prochain projet de loi du gouvernement.

  • construire des propositions pour démontrer qu’une autre politique migratoire est possible et ouvrir un espace où la voix des migrants soit enfin écoutée

  • construire un mouvement d’opinion pour s’opposer à une vision erronée, culpabilisante et trop souvent xénophobe des migrations et des migrants

Le rassemblement large au sein des EGM démontre que des dizaines de milliers de citoyens en France pensent différemment la question migratoire, de façon tout simplement humaine. Leur travail sur le terrain démontre quotidiennement la dangerosité et l’inhumanité des politiques actuelles

Nous sommes des dizaines de milliers, notre voix doit être entendue.

En résumé, les acteurs engagés dans ces Etats Généraux des Migrations se sont mis en ordre de marche pour :

  • dénoncer l’inacceptable, les politiques à l’œuvre aujourd’hui et celle envisagée par le gouvernement avec un nouveau projet de loi immigration ; l’impasse et le coût humain insupportable du Règlement européen Dublin III

  • exiger en urgence le respect des droits fondamentaux et l’inconditionnalité d’un accueil dignes des personnes migrantes,

  • organiser des consultations dans tous les territoires en France afin de faire remonter notre vision et nos propositions pour une politique alternative emprunte d’humanité et de respect de la dignité


 

Premiers signataires: Ados sans Frontières, AMI, APTI, Attac Nimes, CCFD, Ensemble 30!, FA, LDH, Réfugiés bienvenue Nimes ...



Solidaires

On vous recommande...

couv1.jpg

Monde Libertaire 1798 septembre 2018

ML_1798_couv.jpg

Nous écrire par courriel
fa.30.84(cool)gmail.com
 ↑