En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Qui sommes nous ?

Notre groupe associe des hommes et des femmes qui oeuvrent à partir des valeurs et des méthodes libertaires en faveur d'une société autogestionnaire et fédéraliste libertaire, débarrassée du capitalisme et des autoritarismes, et qui tende vers l'abolition des dominations sociales, économiques, sexuelles, raciales... Nous accueillons les personnes aux recherches semblables aux nôtres. Nous nous investissons dans des mouvements et des groupements compatibles avec nos objectifs. Nous réalisons souvent des évènements publics autour d'un livre, d'un sujet d'actualité.

Pour nous rejoindre, allez à "Nous écrire par courriel" ou cliquez ici.

Dossiers à thèmes
 ↑  
Expressions
 ↑  
Recherche
Recherche
Visites

 520728 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Editorial

affiche_semaine_nettoyeee.png

Semaine de revendications du 20 au 27 septembre 2018 dans le Gard et l'Hérault

La restriction des droits, les atteintes à la liberté des personnes et des peuples à disposer d'eux-mêmes ne sont pas des fatalités. En France et dans de trop nombreux pays d'Europe et du monde, l'obscurantisme, l'extrême-droite et les apprentis dictateurs, la xénophobie gagnent du terrain.

A l'occasion du procès d'un militant, une semaine de revendication pour les droits des migrants et de la population qui les accompagne est mise en place du 20 au 27 septembre 2018.

Un tag « PREFET de N » est écrit sur le mur de la préfecture de Nîmes en avril lors d'une manifestation pour protester contre la menace d'expulsion de Moussa, guinéen ayant fuit son pays où il se sentait menacé. Poursuivi pour outrage et dégradation, la répression du présumé auteur de ce cri d'alarme sur la mise en danger de Moussa est aggravée d'un refus de prélèvement ADN et de l'interdiction de séjour dans le Gard.

De son coté, Moussa, après deux mois en prison pour refus d'embarquer dans un vol depuis Lyon, est à nouveau débouté du droit d'asile lors du réexamen de son dossier par l'OFPRA.

Ce ne sont que deux cas parmi des centaines où les *droits* *d'asile, à l'humour, de libre circulation, à la différence, d'affirmer ses droits, à la justice sociale, de manifester.*.. sont malmenés.

C'est inacceptable et nous appelons toutes les personnes, associations, organisations politiques et humanitaires à dire STOP ! Criminaliser les migrants et leurs soutiens remet en cause les  fondements de notre société et nous continuerons à exercer nos droits fondamentaux, car ils sont plus
légitimes que la pseudo légalité d'aujourd'hui.

En plus des droits évoqués, l'hiver arrivant, nous rappelons l'exigence inconditionnelle de pouvoir dormir à l'abri et que tant qu'il y a des logements vides, personne ne doit dormir dehors.

Tous ces éléments seront développés lors de la semaine, en différents lieux et sous diverses formes

Comité de Résistance à l'Arbitraire, groupement de bonnes volontés à l'occasion de la « semaine de revendication du 20 au 27septembre »

contact CRA : espritlibre34190@gmail.com infos sur :
http://nuitdebout.languedoc-cevennes.info/

ou fb : https://www.facebook.com/events/1938188416224785/


Les groupes et personnes soutenant cette semaine de revendication sont invités relayer ce message et participer aux rendez-vous prévus ou en créer un !

Premiers rendez-vous :

   -   depuis le 1er septembre : concours « finissez d'encrer » :
   https://www.facebook.com/events/1938188416224785/


   -   vendredi 14 sept 15h : émission en direct sur Radio Escapades


   -   jeudi 20 sept 18h30 : réunion publique de lancement de la semaine au bar
   le Siècle, 1 rue Biron à Ganges


   -   jeudi 20 sept à 19h30: communiqué à l'occasion d'une présentation de la
   revue « réfractions » au ZO, 26 rue de l'Agau à Nimes infos sur
   http://www.fa-30-84.org/


   -   vendredi 21 matin : présence sur le marché de Ganges


   -   samedi 22 matin : présence sur le marché du Vigan, avec lecture de textes


   -   lundi 24 19h : réunion publique brasserie le Dôme à Montpellier (Ave G.  Clemenceau )


   -   mardi 25 matin : présence sur le marché de Saint-Jean du Gard


   -   jeudi 27 à 14h : audience au TGI de Nîmes (face aux arènes)


   -   samedi 29 intervention lors de la projection du film « Libre » au cinéma  du Vigan

   d'autres projets en cours : il est toujours possible de rajouter des  initiatives.


La dernière nouvelle
La revue Réfractions se présente à Nimes - le 12/09/2018 @ 17:57 par WebNoMaster

Jeudi 20 septembre 2018 à 19h30

au ZO, 26 rue de l'Agau à Nimes

La revue Réfractions se présente


Jean-Jacques Gandini viendra présenter la revue Réfractions et participera à un échange en commentant sa dernière contribution à la revue: "Droit de propriété contre droit au logement".


L'analyse juridico-politique de Jean-Jacques Gandini oppose frontalement droit au logement et droit de propriété. Un recours à la théorie de l'abus de droit établit que celui qui donne un usage effectif à une chose -ici le squatter d'immeuble en état de nécessité- mérite d'être protégé par rapport à celui qui l'a laissé à l'abandon- ici le propriétaire absentéiste. C'est en l'espèce le non-usage du droit de propriété qui constitue un déni de droit alors que le logement constitue un besoin social fondamental. Il y a déjà 125 ans, Pierre Kropotkine proclamait que "l'expropriation des maisons porte en germe la révolution sociale".


Rencontre organisée par le groupe local de Réfractions.

siteon0-38e4a.jpg



Solidaires

On vous recommande...

couv1.jpg

Monde Libertaire 1798 septembre 2018

ML_1798_couv.jpg

Nous écrire par courriel
fa.30.84(cool)gmail.com
 ↑